Association : ”Les amis du monde”

Présentation :

L’association « Les Amis du Monde » est une association loi 1901 créée en 1997 (sous le N° 0763015903) et dont les objectifs sont d’initier, de soutenir et/ou d’entreprendre :
    ▪ Toute action visant à améliorer la solidarité entre les personnes et les peuples.
    ▪ Tout projet visant à découvrir d’autres cultures à travers la pratique du sport (cyclisme en particulier).
    ▪ Tout projet visant à promouvoir le développement durable.
Ces objectifs pourront être atteints par tous les moyens humains, logistiques, financiers à disposition de l’association, En France, en Europe et dans le reste du monde.

Dans les faits, il s'agit de soutenir :
Lionel Groult dans l'organisation et la préparation de ses raids.

Le Bureau :

Présidente : Joëlle LEFRANÇOIS
Vice-président : Hermine BOURGUIGNON
Trésorier : Alexis BOUZIDI
Secrétaire : Catherine LABOUBÉE

Nos partenaires permanents :

    ▪ Rouen Cité Jeunes, par la mise à disposition de locaux.
    ▪ 55 partenaires privés, 10 partenaires institutionnels pour les financements.
    ▪ 13 établissements scolaires pour les actions pédagogiques.

Quelques chiffres sur les 11 raids organisés dans 60 pays :

    ▪ Candidatures reçues : 3.000
    ▪ Les participants aux entraînements : 220
    ▪ Les participants aux raids : 160

Sur les 160 :

    ▪ De 18 à 25 ans : 80
    ▪ De 25 à 35 ans : 50
    ▪ De 35 à 68 ans : 30

Impact médias :

    ▪ 20.000 élèves et étudiants nous ont suivis via internet sur les différents raids
    ▪ 1.000 articles de presse
    ▪ 250 reportages radio et télé
    ▪ 12.000 personnes en moyenne consultent le site par mois.
    ▪ Plus de 30.000 pendant les raids.

Logo Amis du monde

Actions d'entraide

1998 : Roues libres sur l'Afrique n°1

    ▪ Maroc : Une tonne de fournitures scolaires neuves pour les enfants défavorisés de Rabat.
    ▪ Mauritanie : Pompe à eau offerte aux femmes du village de Toungen : de 500 m2 de jardins maraîchers, ils sont passés en 10 ans à 7 hectares cultivés, par 80 familles au lieu de 10.
    ▪ Sénégal : financement pour 5 ans d’une association pour handicapés mentaux, JAPPO (en wolof : « Tous ensemble ») : loyer, psychiatre pour 50 malades, médicaments.
    ▪ Mali : Véhicule retapé à neuf à la prison de femmes de BOLLÉ, un quartier de Bamako. Il a servi pendant dix ans.
    ▪ Côte d’Ivoire : un cardiologue de Rouen est venu opérer 10 patients, choisis parmi les plus démunis, à la clinique , avec 10 pacemakers apportés de Rouen.
    ▪ Togo : Véhicule offert au diocèse de Lomé pour le transport des enfants de leur village jusqu’à l’école.
    ▪ Bénin : Véhicule TP3 Saviem, refait à neuf, offert à la communauté Emmaüs béninoise.

2000 : Roues libres sur l’Afrique n° 2, inter-générations

    ▪ Maroc : un cardiologue de Rouen est venu opérer 10 patients, choisis parmi les plus démunis, dans une clinique de Casablanca, avec 10 pacemakers apportés de Rouen.
    ▪ Mauritanie : financement d’une banque de céréales à Toungen, pour stocker le riz. Malheureusement, le local n’a jamais servi et sert aujourd’hui à la location de véhicules.
    ▪ Sénégal : financement pour 5 ans d’une association pour handicapés mentaux, JAPPO (en wolof : « Tous ensemble ») ; ouverture de quatre ateliers : peinture, couture, alphabétisation et vidéo.
    ▪ Mali : pompe à eau offerte dans le pays Dogon, pour la culture des oignons.
    ▪ Burkina Faso : un véhicule offert au dispensaire de Sabsé, transformé en ambulance et qui sert toujours, dix ans plus tard, à emmener les femmes pour accoucher à la maternité. Trois bébés sont même nés dedans !
    ▪ Un réfrigérateur à gaz.
    ▪ Dans le village de Burzanga, un générateur électrique.
    ▪ Bénin : Véhicule TP3 à l’association Evreux-DJOUGOU, transformé en véhicule de transport de 30 places.

2002 : Unir pour Agir

    ▪ Réhabilitation d’une maison dans le village d’enfants de Louga, et fourniture de matériel scolaire neuf pour 100 enfants.
    ▪ Fournitures scolaires au village de Diakhao, pour 200 enfants.
    ▪ Financement d’une micro-entreprise de réparation de vélos : 2000 euros de matériel divers.

2004 : La Grande Dame des Andes

    ▪ Signature d’une Convention entre l’association locale Hogar de Cristo et l’association des Amis du Monde, et la remise de 15.000 euros collectés pour l’achat de médicaments et de produits de soins destinés aux personnes âgées et aux toxicomanes.

2005 : Unir pour Agir 2

    ▪ Rénovation de 3 écoles.
    ▪ Contribution à la mise en place du système d’irrigation goutte à goutte pour améliorer l’espace vert du lycée Sidi Bouyahya.
    ▪ Dons de vêtements dans les villages les plus isolés de Boulmane.

2006 : Tous Ensemble

    ▪ Parrainage de 200 enfants contaminés par les retombées de la catastrophe de Tchernobyl, à hauteur de 10.000 euros, pour des cures de pectine de pomme, avec l’institut BELRAD, du Professeur Nesterenko. Ces cures débouchent en une année sur des réductions moyennes de la contamination radioactive de 35 à 85%. Le but est de prévenir certaines maladies ou d’en arrêter l’évolution maligne.

2008 : Aux sources de la vie

    ▪ Apport de 75.000 euros pour la construction d’un orphelinat pour les enfants des rues de Bahir Dar, qui en coûtait 150.000, en partenariat avec les associations « Reine de Miséricorde » et « Aux Portes de la Vie ».
    ▪ Mise au point des cuiseurs économiseurs à bois.
    ▪ 100 cuiseurs offerts et 1.000 moustiquaires pour lutter contre le paludisme.

2008 : Unir pour Agir 3

    ▪ Financement et rénovation d’une case d’attente, de la chambre de l’infirmier et d’une salle d’accouchement à la mission de santé de Nioro Alassane Tall.

2011 : L’Afrique de l’Ouest en Vert

    ▪ Distribution de 100 cuiseurs Atlas au village de Gandon (Sénégal)
    ▪ Distribution de 100 cuiseurs au village de Sin Guessine (Sénégal)
    ▪ Réfection du dispensaire de la prison de Bollé (Mali) : remise à neuf de la literie et des peintures et don d’un véhicule « Master ».
    ▪ 1.000 arbres plantés sur la colline du campement Kangaba au Mali.

2014 : For Africa

    ▪ 1.000 moustiquaires.
    ▪ Démonstration et distribution de cuiseurs Atlas aux Himbas, Masaïs, et au « village des fourmis »
    ▪ Ascension du Kilimanjaro à pied pour dénoncer la pollution qui le ronge et qui va provoquer, d’ici 30 ans, la fonte définitive du glacier si l’on ne se mobilise pas contre le réchauffement climatique.